mardi 17 février 2015

Lettre ouverte à Charlie Dumas, ce "sale bonhomme"


Lors d’une émission de radio, le 16 février 2015, vous avez, de manière scandaleuse, osé mettre en cause l’indépendance de Manuel Valls. Dois-je vous rappeler que cet homme est premier ministre de la France, merde, quand même.

Vous avez, sous l’influence évidente du journaliste qui vous interrogeait, sous-entendu que Valls était sous influence de sa femme, juive. Non mais quel scandale ! Quelle ineptie ! Quelle honte !

Vous auriez pu aussi dire, tant que vous y êtes, que Manuel Carlos Valls est sous influence espagnole puisqu’il est né en Espagne d’un père espagnol, qu’il aime la corrida et qu’il ne fut naturalisé Français qu’à l’âge de 20 ans.

Vous auriez pu dire, tant que vous y êtes, que Valls est sous influence des françs maçons puisque tout le monde sait qu’il a fréquenté des loges dans les années 80, notamment avec son ami Bauer, parrain d'un de ses fils.

Vous auriez pu dire, tant que vous y êtes, que Valls est sous influence d’Israël puisqu’il multiplie les déclarations d’amour pour ce pays en lui déclarant régulièrement sa fougue, son « amitié » et son «engagement absolu ».

Non, monsieur Dumas, vous avez tort. La France est un grand pays socialiste, nationaliste, dont la religion d’état officielle est la laïcité. Elle ne reconnaît par conséquent aucun communautarisme. Dominique Hollande l’a rappelé lors de son intervention du 17 janvier 2015 : «Il n'y a qu'une seule France sans distinction de religion… Je ne connais pas d’autre communauté que la communauté nationale ». Par conséquent, Valls ne doit pas, Valls, ne peut pas être taxé de communautarisme. C’est impossible.

Quoi ? Comment ? c’est Valls lui-même qui le revendique haut et fort ?

Ah, je vois, monsieur l’avocat (1), fait allusion à cette fameuse émission de radio, le 17 juin 2011 où Valls déclare :

« Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël » 

Et bien non, ce n’est pas une raison. Il a dit « lié de manière éternelle ». Il n’a pas dit « sous influence ». Comment ? C’est encore plus grave ? Taisez-vous, c’est comme ça. Taisez-vous ; Elkabbach. C’est insupportable. Vous êtes Charlie oui ou merde. Attention. Si vous déclarez que vous n’êtes pas Charlie, vous serez mis en examen pour apologie du terrorisme comme ces gamins qu’on va envoyer dans des camps de redressement. (2)

Manuel Valls lui, peut dire qu’il est « lié de manière éternelle » à la communauté juive et à Israël. Il peut aussi affirmer haut et fort son communautarisme dans un pays qui se dit laïc et déclarer:

« La France a une part juive incontestable. Sans les Français juifs, ce pays que nous aimons, la France, ne serait plus tout-à-fait la France. »

« Les juifs de France, comme le fait aujourd’hui le ministre de l’intérieur, peuvent porter avec fierté leur kippa »

« Moi, Je suis chef du gouvernement, premier ministre de la France et mon seul rôle, ma seule mission, c’est de mobiliser pour combattre l’antisémitisme. »

« La communauté juive, c’est la France. Et la France, sans la communauté juive, ce n’est pas la France.

« Les juifs de France sont plus que jamais les français à l’avant-garde de la République et de nos valeurs. »

Et j’en passe et des meilleures.

Mais vous, Monsieur Dumas, vous n’avez pas le droit de dire exactement la même chose bien qu’à ce niveau là, il suffit de reprendre l’ensemble des déclarations de Manuel Valls pour se rendre compte de manière évidente que ce n’est plus seulement de l’influence, mais ça relèverait plutôt de la dépendance, de l’addiction voire de l’adoration.

En laissant entendre que Manuel Carlos Valls serait sous influence en raison de la religion de sa femme, vous avez volontairement dissimulé une partie de la vérité aux Français. Il y a bien d’autres motifs pour expliquer ce que vous prétendez mais vous préférez les garder pour vous.

C’est inadmissible monsieur Dumas. Vous n’êtes qu’un sale bonhomme. (3)


Post Scriptum : (juste entre nous) Je suis très étonné que personne, à commencer par Valls lui-même qui qualifie vos déclarations « d’antisémites » n’ait porté plainte. Toute cette agitation médiatico-socialiste ne serait qu’une tempête dans un verre d’eau ?
Vos propos ne seraient finalement pas condamnables par un tribunal et relèveraient de la simple liberté d’expression ?
Comme Charlie ?
Non… Pas possible…. Ca alors…


(1) Roland Dumas à 92 ans, il est avocat. Résistant pendant la guerre de 39 ­- 45, ancien ministre des affaires étrangères, ancien président du conseil constitutionnel. Son père, arrêté par la Gestapo sur dénonciation a été fusillé en 1944.

(2) http://philippealain.blogspot.com/2015/01/la-france-en-guerre-contre-ses-enfants.html

(3) http://www.youtube.com/watch?v=xRrOBE3OerI