samedi 19 juillet 2014

Missile: et si c'était Israël ?


19 juillet 2014, un état pro-occidental, Israël, a tué en 10 jours plus de 300 civils, dont des vieillards, des femmes et des enfants et en a obligé plus de 40 000 à se déplacer pour fuir les massacres.

19 juillet 2014, les chancelleries occidentales et les journalistes du monde entier ont les yeux tournés vers l’Ukraine, à la recherche de preuves pour identifier les auteurs du missile qui a détruit le Boeing de la Malaysia Airlines faisant 300 victimes.

Quel lien entre les deux tragédies ? Aucun. Un constat seulement.

Au même moment de l’histoire, à quelques jours près, 300 personnes sont victimes, les unes d’un missile, les autres de bombes.
Les unes sont pour la plupart occidentales, les autres sont palestiniennes.
La mémoire des premières sera honorée comme celles de victimes innocentes d’un conflit armé aux portes de l’Europe 
La mémoire des secondes sera vite oubliée comme celles de victimes expiatoires d’un génocide mené au nom de la Shoah.

Si Israël est le seul état au monde qui peut impunément massacrer des populations civiles sans qu’aucun gouvernement ne le condamne, c’est bien évidemment parce qu’il y a 70 ans, les juifs ont eux-mêmes été massacrés, et pendant longtemps avec la complicité de ces mêmes états qui se taisent aujourd’hui.
Faut-il rappeler qu’entre 1942 et 1944, sous le régime de Vichy, la France a envoyé plus de 70 000 juifs dans les camps de la mort ?

Avant le début de l’opération terrestre, Washington a demandé à Israël de « redoubler d’efforts pour éviter de faire des victimes civils ». Un peu comme si on demandait à un pédophile de se protéger avec un préservatif avant de violer des enfants. Quel conseil ! Quel courage ! Quel encouragement !

Le lendemain les valeureux militaires israéliens massacraient 4 enfants qui jouaient au ballon sur une plage. Ben quoi, on a écouté les conseils… Ils était une dizaine à jouer…

Combien de temps, la communauté internationale va-t-elle approuver par son silence, les crimes contre l’Humanité qu’Israël commet chaque jour ?

Combien de temps encore, pour une vie israélienne volée, la communauté internationale permettra qu’Israël vole la vie à 1 000 palestiniens ?

Faut-il qu’Israël abatte un avion remplit de civils occidentaux pour que la communauté Internationale proteste ? Et encore. Osera-t-elle protester ?

Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de la cour vous rendront blanc ou noir, disait La Fontaine
Selon que vous serez juif ou palestinien, la communauté internationale vous permettra de massacrer ou non des populations civiles.

Un pays a aujourd’hui le droit de tuer, de mutiler, de détruire. Au nom de son passé. C’est insupportable.

Nous n’avons pas été les complices de la Shoah. Nous ne serons pas non plus les complices du génocide palestinien.

Mise à jour: dimanche 20 juillet. Le bilan est de 438 morts et plus de 3 000 blessés côté palestinien, 80 000 personnes déplacées. 18 morts et 55 blessés côté israélien. Les gouvernements occidentaux condamnent fermement le Hamas et se contentent d'appeler Israël à la retenue.
Fort de leur soutien, Israël s'en donne à coeur joie et continue son jeu de massacre.




Permalien de l'image intégrée