lundi 14 septembre 2015

Saint-Ouen: des policiers expulsent violemment des enfants syriens


Un reportage d'I-Télé diffusé dimanche 13 septembre 2015 montre des policiers en pleine intervention contre des réfugiés syriens à Saint-Ouen.

On y voit notamment plusieurs policiers attraper des enfants et les tirer violemment pour les expulser d'une tente qui les abritait.

Le 7 septembre, lors de sa conférence de presse, François Hollande déclarait: "« le droit d’asile fait partie de l'histoire et de l'âme de la France." Il a oublié de préciser que les coups de matraque aussi.

Le 12 septembre, accompagné du ministre de l'intérieur, il se rendait dans un centre de réfugiés, faisant mine de s'intéresser au sort des migrants.

Le lendemain, la France, ce grand pays démocratique envoyait la police expulser violemment des enfants syriens qui dormaient à la rue, faute de place dans les hébergements d'urgence.

Hollande est non seulement un menteur (1), mais c'est aussi un imposteur qui surfe sur l'émotion d'une partie de la population. Pendant que les bonnes gens s'endorment tranquillement, bercées par les promesses du docteur François, mister Hollande envoie la police expulser des femmes et des enfants à qui il promettait quelques heures plus tôt un accueil digne en France.

Il faut néanmoins rendre hommage à Hollande, Cazeneuve et aux socialistes qui préparent admirablement l'intégration des réfugiés en les habituant dès leur arrivée aux promesses non tenues, aux mensonges, et aux violences de la police politique. (2)